Patience est tout!

Le printemps partout Le printemps partout

Avant, je dévorais voracement les fleurs de printemps pour en laisser le moins possible au temps qui passe. Aujourd’hui, je n’ose même plus les regarder, le feu d’artifice est trop court, autant ne pas trop m’agacer la sensibilité.

///

Là, le temps ne peut servir de mesure, l’année ne compte pas, et dix ans ne sont rien; être artiste veut dire: ne pas calculer ni compter; mûrir comme l’arbre qui ne hâte pas sa sève et qui, tranquille, se tient dans les tempêtes de printemps sans redouter qu’après elles puisse ne pas venir l’été. Il vient de toute façon. Mais il vient seulement chez ceux qui, patients, sont là comme si l’éternité s’étendait devant eux, insoucieusement, calme et ouverte. Je l’apprends tous les jours, je l’apprends au prix de douleurs envers lesquelles j’ai de la gratitude: la patience est tout !


— Rainer Maria Rilke, Lettres à un jeune poète. 


///

Rajoutez un M à faille et vous faites une famille d’une faiblesse.